dimanche 23 février 2020

Recette : Verrines Banoffee !

Pépite n°159!
A la maison, la banane, on aime ! Et comme cela fait un bon moment que j'avais envie de faire un dessert gourmand mais peu calorique...c'est l'occasion, sans trop se sentir coupable d'avaler du sucre! Voici donc un dessert ultra gourmand, moelleux, très légèrement sucré. Bref, un petit délice à savourer en toute bonne conscience!
Ingrédients (pour 4 verrines) :
4 desserts de Soja au caramel
1 yaourt de Soja à la vanille
12 spéculos 
2 bananes
Chocolat noir râpé

Recette :
1) Émiettez grossièrement les spéculos dans une verrine.
2) Rajoutez un peu de dessert de Soja au caramel
3) Mettre quelques rondelles de banane (1/2 banane)
4) Recommencer l'opération 1 et 2 (spéculos + dessert soja caramel)
5) Finir avec quelques cuillères de yaourt de Soja à la vanille
6) Parsemez de copeaux de chocolat noir
7 Mettre vos verrines une nuit au réfrigérateur.

Et voilà, il ne vous reste plus qu'à déguster ce dessert végétalien dont la recette est simplissime mais savoureuse.
Dites-moi en commentaire si ce dessert vous a convaincu...!😍
Belle et douce journée et à bientôt pour de nouvelles pépites!

dimanche 16 février 2020

Comment donner confiance en soi à son enfant ?

Pépite n°158!
Pour celles et ceux qui ne le savent pas, je travaille dans le secteur de la Petite Enfance. Je suis directrice d'un multi accueil. Je ne parle pas souvent boulot ici, mais là je souhaite vous partager une petite pépite ! 
J'espère que ce post vous plaira. Moi, j'y ai pris beaucoup de plaisir, je me suis appuyée sur des ouvrages d'Isabelle Fillozat, pour écrire cet article.
La confiance en soi et l'estime de soi ne sont pas innés. Elles se construisent grâce à l'amour et à l'éducation, d'abord dans la famille puis dans le milieu social (crèche, école...).
Des phrases particulières avec des mots choisis contribuent à instaurer une relation de confiance et de respect mutuel. Ce sont les fondations indispensables pour le jeune enfant qui vont lui permettre de s'installer durablement dans une relation de confiance avec lui-même et avec les autres.
Deux conditions préalables sont indispensables :
- Les paroles prononcées, accompagnées de gestes et d'attention bienveillants ont un impact réel et fort s'ils sont sincères. C'est à dire qu'il ne suffit pas de réciter un suite de mots (tout bienveillants qu'ils soient) si on n'en est pas convaincu. Ce n'est pas une leçon que l'on récite ! Pour cela, il suffit de vous faire confiance et les mots traduiront l'amour inconditionnel que vous portez à votre enfant. 
- S'appliquer à soi-même ces principes bienveillants est un préalable indispensable car vous ne transmettrez pas à votre enfant ce qui ne vaut pas pour vous.
L'enfant va entendre dans vos paroles l'amour et la confiance que vous lui portez. Il ressent dans vos actes le respect dont vous lui faites preuve. C'est un impact positif !
Je vous propose huit attitudes qui aideront l'enfant à prendre confiance en lui...
 Résultat de recherche d'images pour "enfant et confiance en soi"

 Résultat de recherche d'images pour "enfant et confiance en soi"
Souligner ce qui est bien :
Accordons aux enfants, surtout quand ils sont petits, le droit à l'erreur! A leur âge, tout est nouveau, et pour réussir une chose, il faut la tenter plusieurs fois.
Pensons à souligner ce qu'il a réalisé, plutôt que ce qu'il a à améliorer. Pour intégrer le fait qu'il a la capacité de franchir des obstacles, l'enfant a aussi besoin d'entendre ce qu'il sait déjà faire : "rappelle-toi, l'an dernier, tu  avais besoin des petites roues à ton vélo"!


Se méfier du verbe être :
Une "bêtise" a été commise. Dans notre façon de nous adresser à notre enfant, nous utilisons parfois des mots qui nous dépassent : “Mais qu’est-ce que tu es maladroit".
Cela vaut aussi pour nous :  “Quelle imbécile je suis, j’ai encore oublié mes clés”. Qualifiez l’acte ou le comportement, mais jamais la personne. Au lieu de s’écrier : “Tu es pénible, à la fin !”, dire plutôt : “C’est désagréable que tu refuses de t’habiller le matin”.
Pensez à proposer une possibilité de réparation : “Je te donne l’éponge, et tu nettoies.”

Écouter son point de vue et ses émotions :
Mettre des mots sur ses émotions aide l’enfant à les traverser. Dire : “Tu es en colère, tu n’es pas content parce que…” contribue souvent à l’apaiser et à accepter que son désir ne soit pas exaucé. L’écouter ne veut pas dire se plier à ses désirs : ce n’est pas parce qu’il ne veut pas prendre de bain qu’il doit rester sale. On peut proposer une douche ou une toilette de chat, en prévenant que le bain sera pour le lendemain.
Résultat de recherche d'images pour "écouter les émotions des enfants"
Lui faire confiance :
Confiez-lui des tâches à sa portée selon son âge : quand vous mettez la table, il peut être chargé des serviettes ou des petites cuillères. On l’intègre aux activités familiales. Cela lui donne des droits, mais aussi des devoirs. On le remercie :  “Ah, tu m’as bien aidée, grâce à toi, le gratin sera plus vite prêt !”… même si cela vous a pris plus de temps (lol) !
 
Encourager la découverte :
“Attention ! Tu vas tomber !” Quel parent ne laisse pas échapper cette exclamation ? Mais comment apprendre à marcher sans prendre le risque de tomber ? Comment apprendre à faire du vélo ? Comment découvrir le monde en tenant toujours la main d’un adulte ?  Disons-leur plutôt : “Tu as vu, il y a des pierres qui peuvent déraper, mais si tu fais bien attention, tu peux y aller !”
Retenons-nous aussi de faire tout à leur place, sous prétexte que “ça va plus vite”. C’est sûr, notre patience est parfois mise à rude épreuve (les lacets, quel cauchemar !). Mais devancer leurs désirs, leur mettre leurs manteaux, attraper le verre, soutenir la carafe…, tout cela leur laisse penser qu’ils ne sont pas capables.

Résultat de recherche d'images pour "donner confiance aux enfants"
Être positif ne suffit pas :
Notre mécanique “c’est beau !” finit par perdre tout poids. Plutôt qu’émettre un jugement de valeur (bien/pas bien) sur le résultat, soulignons l’intention et l’attention portée par l’enfant à la réalisation. Ainsi, l’enfant ne sera pas dépendant du jugement de l’adulte, mais se focalisera sur le plaisir qu’il y a pris, l’effort qu’il a fourni, sur sa petite victoire à lui. On ne grandit pas pour avoir des compliments, mais pour soi. Pour cela, décrire sa production : “Dis donc, tu y as consacré du temps !”
Cela évite aussi de s’exclamer : “Oh, quel magnifique cheval !” et de s’entendre répondre : “Mais, c’est une sorcière !”
 Résultat de recherche d'images pour "donner confiance aux enfants"
Se retenir de comparer :
Gardons en tête que tous les enfants ne se développent pas au même rythme.
Ne le comparons pas aux autres enfants, mais seulement à lui-même :  que faisait-il avant, comment s’y prenait-il ? Face à une difficulté, un échec, on peut simplement dire :  “Tu n’y arrives pas pour le moment, mais tu vas t’entraîner, et tu y arriveras une prochaine fois.”
Résultat de recherche d'images pour "donner confiance aux enfants"
Valoriser ce qui l’intéresse :
Leurs jeux méritent toute notre considération : le jeu est une activité qui les aide à grandir, qui participe de façon essentielle à leur développement. Se déguiser, jouer au papa et à la maman, se concentrer sur un découpage, construire une tour de cubes, faire vivre des figurines dans une ville de Lego...
Au moment d’interrompre une de leurs activités, prévenons-les quelques minutes à l’avance : “On va bientôt manger. Dans 5 minutes, il faudra arrêter de jouer".

Si on a de la place, laissons-les profiter un peu de leurs constructions : quoi de plus attristant que d’avoir construit un univers de Kapla et de devoir les ranger ?
Résultat de recherche d'images pour "donner confiance aux enfants"
, Avoir confiance en soi ne veut pas dire rouler des mécaniques ou faire son intéressant. Avoir confiance en soi, c'est avoir intégré l'idée que "je suis unique"que "j'ai de la valeur" et que "je suis capable". Bref, "j'ai des compétences et je peux apporter des choses aux autres".
Belle et douce journée et à bientôt pour de nouvelles pépites !

dimanche 9 février 2020

Mes lectures du moment !

Pépite n°157!
Voici mes lectures de ces dernières semaines. Je ne lis pas très vite en ce moment, parce que le temps me manque. Le soir, avant de m'endormir, j'en profite toujours pour lire quelques pages par ci, par là, mais il est difficile de lutter quand le sommeil est là...!
Par contre, je me rattrape le weekend, en début d'après-midi quand Mon Valentin fait la sieste ou en fin de journée après une belle balade, parfois même en soirée quand nous n'avons pas de sortie de prévue.
"L'amie prodigieuse", "Le nouveau nom", "Celle qui fuit et celle qui reste", "L'enfant perdue"  d'Elena FERRANTE
Ces 4 volumes  embrassent  soixante ans d'histoire de Naples, de l'Italie et de deux femmes.
Naples, années 50. Lila et Elena habitent dans un quartier pauvre de Naples. Deux gamines qui font connaissance sur les bancs de l'école, et qui, au fil des jours, vont s'apprivoiser. Il va naître ainsi une amitié passionnelle au cœur de laquelle s'entremêlent à la fois jalousie, envie, compétition et admiration.
Le tome, L'amie prodigieuse, relate leur enfance.
Le tome 2, Le nouveau nom, décrit leur jeunesse
Le tome 3, Celle qui fuit et celle qui reste, parle d'amour, de combats, de maternité.
Le tome 4, L'enfant perdue, évoque la maturité et la vieillesse.
Cette saga est riche et passionnante de bout en bout. Elle traite aussi bien de l'amour, de l'amitié, de la condition des femmes, de l'ascension sociale, de l'âpreté de la vie... Des portraits touchants et terriblement attachants portés par une belle écriture.
A lire absolument !
Le journal d'Anne Frank
Anne Frank est née le 12 juin 1929 à Francfort. Sa famille a émigré à Amsterdam où elle connaît une enfance heureuse jusqu’en 1942. Le 6 juillet 1942, la famille Frank s’installe clandestinement dans «l’Annexe» de l’immeuble du 263, Prinsengracht.
Le 4 août 1944, ils sont arrêtés sur dénonciation. Déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, Anne meurt du typhus.
La jeune fille a tenu son journal du 12 juin 1942 au 1er août 1944, et son témoignage, connu dans le monde entier, reste l’un des plus émouvants sur la vie quotidienne d’une famille juive sous le joug nazi.
Cette jeune fille avait un énorme talent d'écrivain, elle raconte son quotidien sans se douter qu'il serait lu un jour. Quant à nous lecteurs, bien que l'on connaisse la fin tragique, on garde espoir tout au long du livre,  puis... on pleure inévitablement.
Lors de notre voyage à Amsterdam (voir mon article dans la rubrique "mon carnet de voyages"), nous avons visité la Maison d'Anne Frank. Durant cette visite, je n'ai pu m'empêcher d'imaginer cette jeune fille cachée derrière ces murs, à l'affut du moindre bruit de peur d'être dénoncée !
J'ai acheté ce livre sur place et à mon retour le sens des mots et la description des lieux ont pris une toute autre tournure. J'avais en mémoire chaque pièce de la maison où elle était cachée !
A proposer de toute urgence aux adolescents pour notre devoir de mémoire !
"Rendez-vous avec le crime" de Julia CHAPMAN
Dans un tout autre registre, un roman qui se lit très vite. Un vrai plaisir de suivre les aventures de Samson qui souhaite ouvrir une agence de détective privé et de Delilah qui gère un site de rencontres amoureuses.
Les choses prennent un tour inattendu lorsque Samson découvre une série de morts suspectes dont la piste le mène tout droit... à l'agence de rencontres de Delilah !
Premier volet d'une série so british, Rendez-vous avec le crime est un polar drôle et plein de charme.
A mettre entre toutes les mains !
 "Composez, régler, déclenchez !" d'Anne-Laure JACQUART
Visuel, pratique, technique (mais pas trop !), complet et accessible, ce livre fait le tour d'horizon de tout ce qui constitue l'acte photographique.
Depuis, que j'ai créé mon blog, je me suis découverte une véritable passion pour la photographie et je suis en perpétuelle recherche de bons conseils. J'ai donc craqué pour ce livre qui présente les bases comme, l'ouverture du diaphragme, le contrôle de l'exposition, la profondeur de champ, les différents formats. Bref, tout ce que j'ai appris cette année lors de mes cours photos (voir mon article "mon projet réalisé" dans l'onglet "mes coups de cœur" !
Un ouvrage utile et pédagogique pour ceux qui s'intéressent à la photographie !
Et vous,  quelles sont vos lectures favorites du moment ?


Belle et douce journée et à bientôt pour de nouvelles pépites !